Le camp catéchétique du Monastère Strâmba

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Le Monastère Strâmba est un des monastères orthodoxes anciens de Transylvanie, fondé, d’après certaines sources, au XVème siècle, dans la localité Păduriș, département de Sălaj. Les débuts du monastère datent de l’année 1470, conformément aux recherches documentaires de l’historien Augustin Bunea et aux affirmations de l’abbé Nichifor de l’année 1761.

Il est situé à la frontière du village Păduriș, étant le seul monastère de moines du département de Sălaj. La seule construction de l’ancien ensemble monacal qui se garde même aujourd’hui est l’église en bois, sous la protection de l’Assomption de Notre Dame.

Ayant une tradition de plus d’une demi de siècle, renouvelé au début des années ’90, le monastère Strâmba de la frontière du village Păduriș, un de plus ancien foyer d’éducation et de croyance orthodoxe de l’Ardeal, sous la patronage de l’Assomption de Notre Dame, est, de nos jours, un lieu de “correction” des âmes, cherché par un nombre de plus en plus grand de croyants.

“Une fois arrivé à la fin de la route qui monte vers le lieu du monastère, tout a fait par surprise, on rencontre une ‘rupture de niveau’, un passage de la sphère du profane, du mondain et du péché, dans le monde de grâce, silence, paix et bénédiction spécifiques pour les lieux ou Dieu est présent.

Devant toi, tu trouves l’image terrestre de l’Eden bien regretté, marqué, par définition, par l’harmonie et l’équilibre et embellie avec les signes immortels de la croyance: l’église en bois, les icones peintes avec talent, le nouveau autel d’été qui invite à la prière, la maison des pèlerins qui offre hébergement et où on trouve le confort, le centre culturel dans lequel on créé le nouveau être des livres anciens, l’église de mur qui aspire, de manière éblouissante, vers le ciel“— ainsi décrit le prêtre Gabriel Gârdan le monastère Stramba de la frontière du village Păduriș, de la commune Hida.

La légende dit que le monastère Strâmba a été fondé du cadeau d’une femme pour les moines, en revanche pour le bien que ceux-là lui avait apportait par leurs prières. On raconte qu’au bord du bois du village Păduriș vivaient deux moines renommés pour leur grâce divine. Les croyants partageaient leurs mécontentements avec eux, leur demandaient conseil et aide dans la prière.

Parmi ceux qui sont venus à ces moines a été une femme très riche, avec une déformation de la colonne vertébrale, que les paysans nommaient “la courbée”. La femme leur a demandé l’aide pour la guérison de sa fille, gravement malade. Elle leur a promis une récompense, leur donnant toute sa fortune et leurs aidera à construire un monastère.

Les prières des deux moines ont aidé à la guérison de la jeune, et, sur le terrain donné aux moines, on a fondé le monastère. D’après le surnom de la femme, l’église s’est nommée “Strâmba” (la courbée), nom qui a résisté pendant les années comme souvenir des moines de légende (…) “Il faut profiter de ces beautés d’eau vivante, de centaines d’années, comme ce monastère. Je dis aussi aux croyants : venez à Strâmba pour vous “corriger”. Cela veut dire que c’est un endroit de cœur, pour l’âme mais aussi pour la correction”, conclut Grighentie Oțelea.

Aussi dans le département de Sălaj, à Bic, il y a un autre beau monastère orthodoxe qui attire, chaque année, de plus en plus pèlerins. Il s’agit du monastère sous le patronage de la ”Sainte Trinite”, construit par l’effort de la Mère Supérieure Marina, disciple du prêtre Arsenie Boca, les croyant y viennent pour écouter les paroles de celui qui est surnommé “Le Saint de l’Ardeal” même de la bouche de celle qui l’a connu en personne.

Păduriş, com. Hida, code 457178 dép. Sălaj
Téléphone: 0744 707 655
Courrier électronique: manastireastramba@ymail.com
Contact: Abbé: Arhim. Grigentie

Accès: Zalău -Românași - Sâmnihaiul Almașului - Hida - Sâmpetru Almașului - Monastère Strâmba DN1F/E81, distance 48 km, temps 56 min

Source: http://ro.wikipedia.org/, Magazin Sălăjean

Lu 4585 fois

Éléments similaires (par tag)

  • La Station Balnéaire Băile Boghiș
    Bénéficiant d’une belle position et de la présence des eaux thermo-minérales, la station Baile Boghis est une des stations balnéaires permanentes, préférée par de nombreux touristes.
  • Les Sources du Barcău et la Réserve Naturelle Tusa - Barcău
    Elle est considérée comme une de plus belles zones du „Pays de la Sylvanie”, où la splendeur du paysage est complétée par les formes de karst, par la végétation et la faune riche et la flore qui, pendant l’été, créé un paysage de compte de fées.
  • La Citadelle Médiévale de Cheud
    La Citadelle a été construite sur la Colline de la Cité – lieu qui assure la visibilité sur la route qui vient de Baia Mare et Jibou, à environ 2,5 km du village Cheud.
  • Les Calcaires de Rona
    Les Calcaires de Rona sont une réserve naturelle (monument de la nature) de point de vue géologique et du paysage, située dans le département de Sălaj, sur le territoire administratif de la ville de Jibou
  • Le Complexe Culturel Șincai - Coposu de Bobota

    Inauguré le 22 novembre 1998, le Centre Culturel Șincai – Coposu de la localité Bobota réunit l’image d’un musée des deux personnalités politico-historiques et aussi l’héritage qu’ils ont laissé aux habitants de la commune.